Groenland

 

Dans les glaces du fjord d’Ammassalik

La région de Tassilaq n’a rien d’une mégalopole moderne… Elle ne compte que six villages —en tout et pour tout, moins de 2000 habitants— qui ne sont reliés par aucune route. Seul le bateau ou l’hélicoptère en été, la motoneige ou le traîneau à chiens en hiver, permettent de rallier un point à un autre. Avec, en permanence, l’idée que les glaces sont susceptibles à tout moment de bloquer le passage.

Groenland : le fjord d’Ammassalik
Il y a des chiffres qui ne laissent pas de surprendre. Spécialement dès que l’on aborde la question du Groenland, d’ailleurs. Prenez par exemple le village de Kuummiut : 377 habitants en 2012. Ce qui en fait… la troisième « ville » de l’est du Groenland ! Malgré sa longueur (3000 km), cette côte est, qui fait face à l’Islande et à l’Europe, n’est peuplée que par 3500 personnes. À côté, les 56000 âmes que compte la plus grande île du monde (quatre fois la France en superficie) donnent le sentiment d’une surpopulation digne des grandes mégalopoles. À échelle égale, le Groenland est pourtant 4000 fois moins peuplé

Une population totale de 3500 personnes sur toute la côte est du Groenland

Il y a des chiffres qui ne laissent pas de surprendre. Spécialement dès que l’on aborde la question du Groenland, d’ailleurs. Prenez par exemple le village de Kuummiut : 377 habitants en 2012. Ce qui en fait… la troisième « ville » de l’est du Groenland ! Malgré sa longueur (3000 km), cette côte est, qui fait face à l’Islande et à l’Europe, n’est peuplée que par 3500 personnes. À côté, les 56000 âmes que compte la plus grande île du monde (quatre fois la France en superficie) donnent le sentiment d’une surpopulation digne des grandes mégalopoles. À échelle égale, le Groenland est pourtant 4000 fois moins peuplé
Groenland : le fjord d’Ammassalik
Retour sur Tassilaq, où nous débarquons en pleine fête nationale (le 21 juin), au son de polkas et bourrées pour le moins surprenantes sous cette latitude. Pour l’occasion, c’est une petite célébrité locale, Thomasine Umerineq, toujours prête à défendre les traditions inuits, qui nous fait l’honneur de nous accueillir chez elle (moquette Blanche-Neige et petit Jésus en perles, mythique) pour une petite démonstration de danse du tambour. Thomasine arbore la tenue traditionnelle: short (!) et anorak en peau de phoque, bottes fourrées ours polaire, bracelets et colliers de perles…

Blanche-Neige en peau de phoque

Retour sur Tassilaq, où nous débarquons en pleine fête nationale (le 21 juin), au son de polkas et bourrées pour le moins surprenantes sous cette latitude. Pour l’occasion, c’est une petite célébrité locale, Thomasine Umerineq, toujours prête à défendre les traditions inuits, qui nous fait l’honneur de nous accueillir chez elle (moquette Blanche-Neige et petit Jésus en perles, mythique) pour une petite démonstration de danse du tambour. Thomasine arbore la tenue traditionnelle: short (!) et anorak en peau de phoque, bottes fourrées ours polaire, bracelets et colliers de perles…
Groenland : le fjord d’Ammassalik
Groenland : le fjord d’Ammassalik
Nos deux petites embarcations se faufilent dans le chenal entre les blocs de glace. Nous laissons Sermiligaaq sur notre droite pour nous diriger vers le fond du fjord, en cul-de-sac. Sur notre droite, le glacier Knud Rasmussen s’étale en pleine mer sur un front de plus de 2 km de large. À sa gauche, le fjord de Karale apparaît dans toute sa splendeur. En quelques années, le glacier de Karale a perdu plusieurs kilomètres: dès lors, ce sont maintenant trois glaciers différents qui alimentent le fjord en icebergs de toute taille

Glaciers géants

Nos deux petites embarcations se faufilent dans le chenal entre les blocs de glace. Nous laissons Sermiligaaq sur notre droite pour nous diriger vers le fond du fjord, en cul-de-sac. Sur notre droite, le glacier Knud Rasmussen s’étale en pleine mer sur un front de plus de 2 km de large. À sa gauche, le fjord de Karale apparaît dans toute sa splendeur. En quelques années, le glacier de Karale a perdu plusieurs kilomètres: dès lors, ce sont maintenant trois glaciers différents qui alimentent le fjord en icebergs de toute taille